Posted by & filed under Mes écrits, Mory Traoré.

Décidément, notre village (planétaire) est dans le désarroi le plus complet. Le monde est encore sous le choc du massacre de l’école de Sandy Hook à Newtown, aux Etats-Unis. Le vendredi 15 Décembre 2012, un jeune homme de vingt ans se livre à une fusillade dans cette école, qui fait au total 28 victimes dont 20 enfants de 6 à 7 ans. Avant cet événement on se souvient encore de la fusillade du vendredi 15 Juillet dernier, dans un cinéma au Colorado, qui a exterminé 12 personnes et blessé 58… A l’horreur succède une autre, à une fréquence de plus en plus accélérée qui finit par reléguer ces horreurs dans la banalité de la rubrique des faits divers.

En effet, dimanche 16 décembre 2012, deuxième jour de deuil du massacre de l’école de Sandy Hook, sur Google Actualités, trônait déjà à la Une le Mariage Gay (homosexuel). Une manifestation en France en faveur du projet de loi ouvrant le mariage et l’adoption aux couples homosexuels. Cette manifestation aurait rassemblé à Paris “60.000” personnes selon la Préfecture de police, et 100.000 selon les organisateurs.

Ces deux événements concurrents par rapport à une presse mécanique dont les seuls critères d’évaluation sont les chiffres et non l’humain, ont en commun, chacun à sa manière, la même volonté d’effacement de l’humain sur cette terre.

D’un côté la violence du massacre par les armes, de l’autre, la « pilule homéopathique » pour ralentir ou arrêter la procréation. Il n’en demeure pas moins que ces deux incongruités sont des produits d’un même environnement : la civilisation industrielle qui a déjà fait tant de dégâts sur la nature et l’être humain.

tuerie d'enfants et manifestations pour le mariage homosexuel
En vérité, l’environnement que nous offre le système occidental est un environnement malade, profondément atteint. Cela est aussi vrai que de dire : « le poisson vit dans l’eau ». Le poisson seul ne sait pas qu’il vit dans l’eau. Cette évidence ne lui est pas perceptible. Supposons notre poisson dans un étang, une piscine ou un aquarium. Si l’eau venait à être nocive, le poisson, dans sa recherche de solutions, penserait à tous les détails, sauf à l’eau. Il est condamné à périr, à moins d’une intervention extérieure pour l’extraire de cet environnement souillé, et le replonger dans une autre eau plus saine.

Le Président Barack Obama est plein de bonne volonté. Il a promis, au cours d’une cérémonie œcuménique organisée à Newtown, un effort pour éviter de nouvelles tueries.tuerie d'enfants et manifestations pour le mariage homosexuel
« Nous ne pouvons pas tolérer cela plus longtemps. Ces drames doivent cesser. Et pour qu’ils cessent, nous devons changer«  a-t-il dit, « car quel choix avons-nous? Nous ne pouvons accepter que des événements tels que celui-ci deviennent une habitude. »
Comment s’y prendra-t-il ?
« Dans les semaines à venir, j’userai de toutes les prérogatives de ma fonction pour inviter mes concitoyens, des forces de l’ordre aux professionnels de la psychiatrie, des parents aux éducateurs, à participer à un effort destiné à empêcher de nouveaux drames comme celui-ci », a insisté Barack Obama.

La bonne volonté et la mobilisation nationale auxquelles  invite Barack Obama sont certes, nécessaires mais sont-elles suffisantes ?

De mon avis d’observateur, il me semble que presque tous les Américains globalement ont plus ou moins le même formatage.
Pour être à même de résoudre l’équation du problème donné, il faudrait une grande capacité d’autocritique car c’est justement de ce « formatage » qu’il s’agit.

En d’autres termes, le système de formation qui a fait des Etats-Unis le leader de la civilisation industrielle devient aujourd’hui un handicap.

Le système de formation américain a été très efficace pour développer la machine et pour transformer l’homme en machine.

L’homme transformé en machine devient froid et insensible donc capable de commettre des crimes sans état d’âme.

L’ordinateur et les robots ont libéré l’homme de l’esclavage du travail sans l’avoir, au préalable, initié à l’humanité.

« Tête » et fonctionnement de machine dans un corps humain, cela provoque des dégâts et peut occasionner des accidents qui ne sont plus des accidents ! tuerie d'enfants et manifestations pour le mariage homosexuel

Ne jouons pas à l’hypocrite en faisant semblant de ne pas comprendre ce jeune Adam Lanza que nous serions tous prêts à envoyer à la potence pour des crimes horribles.

Le peu d’informations livrées par les amis et proches de la famille Lanza nous donne des indications importantes.

Adam Lanza aurait manifesté une résistance au système scolaire et une aversion vis-à-vis de l’école. La mère Lanza, une institutrice probablement rigoureuse et battante, aurait mis en berne sa propre carrière professionnelle, pour utiliser ses talents de pédagogue à faire ingurgiter les programmes académiques à son fils à domicile. Apparemment, elle y est parvenue puisqu’elle avait en projet de déménager en 2013 pour habiter dans les environs de Washington où elle aurait trouvé une université convenable à son fils.

Il est curieux de constater que ce « garçon timide et d’une intelligence rare » ait commis le crime justement au moment où il était considéré comme ayant « réussi ».

Les pédagogues se soucient plus des performances et de l’absorption de leur programme que des effets tribologiques de ce programme sur les enfants.

Plusieurs chercheurs très sérieux confirment la thèse d’une relation étroite entre la violence des jeunes et l’obligation que leur font les adultes d’absorber les programmes académiques.

tuerie d'enfants et manifestations pour le mariage homosexuelL’Amérique doit abandonner son système de formation anachronique. Les jeunes du vingt-et-unième siècle ont davantage besoin d’initiation que de formation.

L’Amérique désemparée a peur d’affronter les vrais problèmes et c’est trop facile et grossier de s’acharner sur un pauvre individu pour en faire le seul coupable. Adam Lanza est aussi normal que vous et moi. S’il est fou, que dirions-nous d’un environnement qui produit autant de fous ?

Si nous ne comprenons vraiment pas Adam Lanza, c’est le signe que nous sommes atteints de la même maladie que lui : l’insensibilité.

Un autre signe inquiétant : Le mercredi 19 décembre, quatre jours seulement après le drame, les responsables politiques, avec bien entendu la complicité de la presse, tentent de noyer le poisson, en dissertant d’un tout autre problème : la réglementation sur les armes. Je ne nie pas l’importance de la question, mais ici, il s’agit d’un tout autre problème. Pure diversion ! Car le problème de la tragédie à répétition est éclipsé !

Ce pays a un besoin urgent de soins intensifs. Il semble presque certain qu’il ne s’en sortira pas seul. Une intervention extérieure est nécessaire.

Les Etats-Unis ont rendu trop de services au monde, et l’abandonner à son triste sort, serait une ingratitude. Nous devons déployer une solidarité mondiale pour venir en aide aux Etats-Unis. L’Afrique en première position pourrait être d’un grand secours. Car les nouveaux problèmes à traiter ne relèvent plus de la technologie mécanique ou informatique, mais de la technologie humaine, domaine dans lequel l’Occident est sous-développé.

morytaore.com

 

 

 

Share This:

Share This: