Dangereux  prédateurs : Google contre les requins

Posted by & filed under La pensée du jour, Mory Traoré.

Dangereux predateurs

Mais pour les internautes, les requins les plus redoutables restent encore les fournisseurs d’accès et les compagnies de téléphone cellulaire. Ce sont les plus grands voleurs du siècle. Ils corrompent et volent impunément de partout dans le monde. Si chaque internaute, chaque utilisateur de la téléphonie cellulaire ouvrait sa « Boîte Noire » enregistreuse de coups tordus, toutes ces sociétés improductives, de téléphonie cellulaire et les fournisseurs d’accès internet, s’effondreraient dans un abîme sans fond.

Princesse Fatima

Posted by & filed under Actualités, Mory Traoré.

morytraore.com

Une fillette, bébé clandestin sans papier, retrouvé sur les côtes espagnoles, émeut le monde. Ce n’est pas un objet de plaisanteries. Clandestin sur terre ? Sans papier ? Quoi de plus normal ? Mais quand, dans la hiérarchie des valeurs d’une société, le papier occupe la première place, on peut dire : bonjour les problèmes et adieu l’humanité.

Afrique : Pollution des plages

Posted by & filed under L'espace du Dr Pierre André Aka, Mory Traoré, Observatoire du japon et de l'Afrique, Sortie avec ....

responsable irresponsabilité

Ah, merci mon cher Dramane Deme, de souligner l’objectif du post: Attirer l’attention sur le sérieux problème environnemental. Cet objectif est aussi un os en travers de ma gorge. J’ai fait la connaissance, ici en Côte d’Ivoire, d’un expert japonais qui est devenu un ami et un membre actif du CARAS (notre centre culturel). La raison de la présence de cet expert en Côte d’Ivoire, était de piloter un projet de construction d’un centre de traitement des eaux de ballast, régulièrement déversées par les pétroliers, qui polluent les plages en Côte d’Ivoire. La construction de ce centre de plusieurs milliards de Francs CFA, était un don non-remboursable du gouvernement japonais. Le projet n’a pu se réaliser, et pourtant, nous avions tout fait pour que ce projet, si important se réalise… C’était avant le scandale des déchets toxiques déversés en Côte d’Ivoire. Ces déchets toxiques sont entrés par le biais de la corruption. Mais, pour faire un cadeau, d’une telle utilité, au pays, fallait-il recourir aussi, à la corruption?