Posted by & filed under La tribune, Mory Traoré, Recherches.

Bon Dieu ! C’est une exclamation qui jaillit souvent, face à des surprises de la vie.

Toute la nuit, j’ai tourné et retourné dans tous les sens, des questions qui me harcèlent pour mener plus loin les recherches que j’effectue sur la communication.

Je viens juste d’écrire, pour couronner ces longues heures de travail,  deux phrases :

Le premier vrai problème qui se pose dans le monde, est celui de la communication, si ce n’est, dans la plupart des cas, le seul réel problème.  Qui dit problème, dit tension vers la recherche d’une solution au problème posé.

À peine trois lignes de texte. La récolte peut sembler minime, mais c’est comme ça, on avance dans la recherche en tâtonnant, à petits pas. La réponse doit-être pertinente, non seulement par rapport au point de détail qui nous préoccupe, mais elle doit aussi, s’intégrer dans la globalité de l’univers concerné.  Je dépose mon crayon, j’utilise un crayon à papier, l’instrument qu’on utilise pour écrire a aussi des effets sur la pensée. J’allume l’ordinateur pour consulter mes messages électroniques. C’est à ce moment qu’advient la surprise : d’une amie, je reçois la photo du texte ci-dessous, qui traite comme par hasard, de la communication :

Ce texte, miraculeusement arrivé à point, prolonge et complète ce que je viens d’écrire. Merci Magali Roux. Etant donné que nous mijotons les mêmes préoccupations, accepterais-tu d’être chercheur associé sur mon projet de rédaction d’un ouvrage sur la communication ? Cet appel est ouvert à toute personne intéressée à contribuer à cette réflexion.

Share This:

Share This: