Posted by & filed under La pensée du jour, Mory Traoré.

PAIX AUX ÂMES  DE TOUTES  LES VICTIMES ET DE TOUS CEUX QUI SE SONT SACRIFIÉS EN TOUTE INNOCENCE.

 

Que des gens soient dégoûtés de la civilisation au point de vouloir la faire exploser avec eux-mêmes s’il le faut, on ne peut pas dire qu’ils n’ont pas raison. Que celui qui n’a jamais souffert leur lance la première pierre. En effet, qui peut contester que cette civilisation moderne, dont l’appellation exacte est la civilisation industrielle, demeure une broyeuse d’humanité ? Mal sans doute nécessaire mais qui ne se justifie plus au vingt-et-unième siècle.

 

LE TERRORISME, UNE CREATION DE LA CIVILISATION MODERNE.

 

Le terrorisme, personne ne peut valablement le contester, est une création de la civilisation moderne. Aucun effort, aucune stratégie ne peut l’en extirper. Inutile de faire la chasse aux terroristes qui n’ont que trop raison. Une civilisation qui nous enlève la joie et même l’envie de vivre, est une civilisation à détruire. “En voici encore un qui se radicalise » dirait l’imbécile (imbecilitas). Il ne s’agit pas ici de se juger les uns, les autres, mais de trouver des solutions réelles à un problème grave.

 

POURQUOI JE NE SERAI JAMAIS TERRORISTE.

 

Pourquoi je ne serai jamais terroriste ? Parce que je suis profondément convaincu d’une chose : Le terrorisme génère des petits terroristes (individus). Devenir petit terroriste c’est tomber dans le piège et faire le jeu du grand terroriste dont la principale raison d’exister est la chasse à l’homme. Le grand terroriste, bien sûr, vous l’avez deviné, c’est les Etats-Unis d’Amérique dont l’existence constitutionnelle repose sur la fabrication et la vente d’armes de destruction.

 

LE MAL EST DANS LE FRUIT.

 

Le mal est dans le fruit. Le fruit, c’est la civilisation moderne. Le terrorisme est insoluble tant que nous resterons sous le couvercle de cette civilisation industrielle. Nous aurons intérêt à  en sortir au plus vite pour éviter les dégâts du terrorisme. Pour cela, démonter pièce par pièce la civilisation industrielle pour recréer une civilisation tridimensionnelle (Toffler) conforme à l’esprit du XXIe siècle.

 

Le système américain est mauvais pour l’humanité. S’il n’existe pas aux USA de leaders de la dimension de Gorbatchev pour provoquer le démantèlement, l’espoir n’est pas pour autant perdu. Les changements importants dans la société ne sont pas toujours le fait des hommes. Ce que l’économiste américain John Kenneth Galbraith, dans son fameux ouvrage “le nouvel état industriel”, désigne par : « les impératifs de la technologie“, une sorte de contrainte technologique qui impose le changement aux sociétés. Bon gré, mal gré.  L’Ordinateur, Internet et les nouvelles technologies numériques sont favorables à l’intégration. Par exemple la production des rêves à Hollywood se faisait jadis, à coups de scalpel et de ciseaux. Sur la table de montage, couper, trancher, détruire et recoller les morceaux. Aujourd’hui les logiciels numériques nous permettent le montage sans destruction.

L’espérance est du côté des mécontents, des exclus. Les USA et leurs acolytes sont en fin de parcours, ils le savent bien. Le risque serait qu’ils entraînent le monde entier dans leur chute. Ne les y aidons pas et surtout, surtout ne soyons pas de petits terroristes pour alimenter le jeu machiavélique et macabre du grand terroriste.

 

En d’autres termes, se déclarer terroriste ou anti-terroriste, c’est tomber dans un piège dont on doit impérativement sortir.

 

(Photo : michelledastier.com)

 

Share This:

Share This: