Posted by & filed under Actualités, La pensée du jour, Mory Traoré, Observatoire du japon et de l'Afrique.

Intellectuels du panafricanisme cessez de distraire le peuple en focalisant l’attention sur un détail insignifiant : la tricherie. Qu’importe que ce soit Pierre ou Paul qui gagne ? La situation pour les peuples et les citoyens, reste la même. L’histoire récente du Burkina Faso en est une triste illustration : « La patrie ou la mort, nous vaincrons ! » Ceux qui sont morts dans la contestation (paix à leurs âmes) sont morts pour rien car ils ont perdu et la vie et la patrie au profit d’un individu « représentant » du peuple. Dans le monde moderne, il est une loi implacable liée à la suprématie du papier : C’est toujours le plus grand « tricheur » qui gagne. C’est normal tant que nous ne sortirons pas de l’emprise du papier. Les peuples et les citoyens ne peuvent gagner que dans une démocratie directe. Si dans la civilisation moderne, la démocratie directe était une utopie, aujourd’hui dans le monde post-moderne du XXIème siècle, la suprématie de la numérisation imposera la démocratie directe. Bon gré, mal gré. Ne nageons pas à contre courant en contestant le résultat des élections de représentants quand c’est les « élections » elles-mêmes qui doivent disparaître.

Que celui qui a des oreilles comprenne

Posted by Mi Mo on Thursday, September 1, 2016

Share This: