Afrique : Pollution des plages

Posted by & filed under L'espace du Dr Pierre André Aka, Mory Traoré, Observatoire du japon et de l'Afrique, Sortie avec ....

responsable irresponsabilité

Ah, merci mon cher Dramane Deme, de souligner l’objectif du post: Attirer l’attention sur le sérieux problème environnemental. Cet objectif est aussi un os en travers de ma gorge. J’ai fait la connaissance, ici en Côte d’Ivoire, d’un expert japonais qui est devenu un ami et un membre actif du CARAS (notre centre culturel). La raison de la présence de cet expert en Côte d’Ivoire, était de piloter un projet de construction d’un centre de traitement des eaux de ballast, régulièrement déversées par les pétroliers, qui polluent les plages en Côte d’Ivoire. La construction de ce centre de plusieurs milliards de Francs CFA, était un don non-remboursable du gouvernement japonais. Le projet n’a pu se réaliser, et pourtant, nous avions tout fait pour que ce projet, si important se réalise… C’était avant le scandale des déchets toxiques déversés en Côte d’Ivoire. Ces déchets toxiques sont entrés par le biais de la corruption. Mais, pour faire un cadeau, d’une telle utilité, au pays, fallait-il recourir aussi, à la corruption?

La Francophonie « enterre vivant » en Afrique

Posted by & filed under L'espace du Dr Pierre André Aka, Sortie avec ....

morytraore.com

En tout cas, de mon expérience personnelle, depuis l’ACCT (Agence de coopération culturelle et technique) jusqu’à la Francophonie, j’ai pris beaucoup de notes dont on pourrait tirer des romans. Bref, le bilan est amer. Disons, en résumé, que la « Francophonie » est un étouffoir de vies. Que dire d’un comportement machiavélique qui consiste à financer un film chantant la valeur de la photographie et la valeur de Boubacar Touré Mandémory, alors que sur le terrain, le même organisme prive « d’oxygène » le photographe Boubacar Touré Mandémory, sous le prétexte que « la photo n’est pas prise en compte dans nos activités”. En Afrique on dit : « Enterrer vivant ». Car cela ressemble à un enterrement en bonne et due forme de valeurs pourtant bel et bien reconnues. L’exclusion est toujours justifiée par des textes que les « Responsables » eux-mêmes, tels des tricheurs, n’hésitent pas à violer au gré de leurs petits intérêts. Chère Francophonie, « changez vos habitudes » dit Boubacar Touré Mandémory, pendant qu’il est encore temps.

Partage avec Rachele Crasso

Posted by & filed under L'espace du Dr Pierre André Aka, Mory Traoré, Sortie avec ....

morytraore.com

Comment alors interpréter les rires de Benoit Gnianhouan? La « vérité » de l’image n’a-t-elle pas besoin d’être complétée? En spécifiant que le rire et le silence sont aussi des paroles. L’on pourrait dire aussi: « Tu fais quoi parmi mes amis si tu n’es sensible aux profondeurs expressives du silence? » Face aux complexités du réel, ayons la souplesse d’intégrer toujours, sans jamais se renier bien sûr, intégrer l’autre. C’est peut-être cela la véritable force éclatante de mille vérités.

Papier, écriture et langue

Posted by & filed under L'espace du Dr Pierre André Aka, Mory Traoré, Recherches, Sortie avec ....

morytraore.com

Cette photo d’humour, se moque et se rit de la difficulté des petits Africains confrontés à cette matière des écoles françaises, appelée: Dictée. Jamais aucun des intervenants n’a traité la généreuse Langue Française de (vos propres mots) « (…) langue de… » Il serait intéressant que vous terminiez vos phrases pour aller au bout de vos intentions. Ne seriez-vous pas entrain de faire une monstrueuse confusion entre: Langue et Ecriture? La langue (vivante) est orale, l’écriture est graphique, visuelle. Le bambara auquel vous faites allusion n’est pas une langue écrite. Vous pourrez vous livrer à toutes sortes de plaisanterie sur cette langue même en dire du mal, cela n’engagera que vous, pas moi car je ne m’identifie à aucune langue même si le bambara est parlé par mes ancêtres, tout comme le français d’ailleurs.